top of page

La sève de bouleau fraîche est arrivée !

Dernière mise à jour : 3 avr. 2022

C'est de saison ! A la mi-mars (plus ou moins, selon les régions), la sève de bouleau fraîche se vend dans la plupart des magasins bio, épiceries locales ou directement chez les producteurs si vous avez la chance d'en avoir à côté de chez vous.

Pourquoi ? Pour qui ? Comment la choisir ? Comment la prendre ? Nous allons passer tout ça à la loupe !


Tout d'abord petit zoom sur le bouleau : de son petit nom latin Betula Alba, le bouleau blanc est aussi dénommé "Arbre de la sagesse". Tout un programme ! Sa sève est récoltée au printemps. C'est pourquoi, même s'il est possible de s'en procurer toute l'année, rien de tel que de la consommer fraîche comme en ce moment. Se fier au rythme des saisons est TOUJOURS une bonne idée, j'aurai l'occasion d'en reparler ici ...


Pourquoi faire une cure de sève de bouleau fraîche ?


Principalement pour éliminer les toxines accumulées pendant l'hiver à l'occasion d'une détox de printemps, et aborder cette saison du renouveau avec un organisme tout neuf ou presque. Cela revient au grand ménage de printemps que l'on peut faire chez soi, mais pour le corps !

La sève de bouleau est en effet diurétique, dépurative et elle élimine les déchets organiques comme l'acide urique par exemple.

Mais ça n'est pas sa seule propriété ! Sa richesse en silicium organique, calcium, phosphore, vitamine C, et sélénium en fait un outil de détox reminéralisant, ce qui est rarement le cas ce type de produits. C'est pour cette raison que j'aime particulièrement l'utiliser.

Elle s'avère également très utile en cas de problèmes de peau, pour atténuer les soucis d'acné ou d'eczéma par exemple.


Pour qui ?


Attention, contrairement à ce que veulent nous faire croire beaucoup de magazines, les détox quelles qu'elles soient ne conviennent pas à tout le monde ! Vous devez avoir une vitalité suffisante avant d'entreprendre une détoxication (son vrai nom), car ce grand ménage n'est pas neutre, le corps doit pouvoir le supporter. Si vous êtes affaiblis, qu'importe la raison (maladie, grossesse, allaitement, poussée de croissance, ...), ce n'est pas le moment.

Pas de détox non plus en hiver ou en été. Durant ces saisons, le corps a besoin de toute son énergie pour lutter contre des températures plus extrêmes, on réserve donc les détox aux saisons intermédiaires, le printemps et l'automne.

La détoxication doit aussi être effectuée pour les bonnes raisons : si vous l'entreprenez pour maigrir ou pour "expier" les excès alimentaires de l'hiver, vous perdez votre temps. Les détox vendues sous ce prétexte sont du marketing, ni plus ni moins. Une détoxication doit être entreprise dans une logique de mieux être, pour aider l'organisme à se débarrasser de ses substances toxiques internes (naturellement produites par le corps) et externes (molécules d'origines étrangères comme les pesticides, les additifs alimentaires, ...).

Enfin il existe quelques contre-indications : la sève de bouleau est déconseillée aux personnes allergiques aux dérivés salicylés, ainsi qu'aux personnes sous traitement anticoagulant, aux enfants de moins de 12 ans et aux personnes souffrant de problèmes de reins.


En résumé, si vous êtes plutôt en forme et que vous avez envie de donner un coup de pouce à votre organisme pour l'aider à faire place nette, la cure de sève de bouleau fraîche est faite pour vous. Dans tous les cas, n'hésitez pas à demander conseil à votre naturopathe.


Comment la choisir ?


Je vous conseille de la choisir bio (quitte à détoxiquer, autant ne pas s'intoxiquer, ça semble logique), autant que possible locale (il y a plusieurs lieux de production en France) et surtout récoltée artisanalement pour ne pas abimer l'arbre.

Pour les Agenais qui me lisent, j'ai acheté ma sève de bouleau fraîche récoltée dans les Pyrénées Ariégeoises à So Bio Boé.

Elle se conserve au frigo pendant la durée de la cure.


Comment la prendre ?


En cure de 3 semaines (soit 21 jours) buvez-en un petit verre de 15 cl chaque matin à jeun. Son goût est assez neutre et léger, très ressemblant à l'eau et tout à fait supportable de bon matin.

Il y a très peu d'effets secondaires liés à cette cure, je n'en ai personnellement jamais ressenti. Cependant comme dans tous processus de détoxication, on peut constater une envie plus fréquente d'aller aux toilettes, ou encore l'apparition de quelques petits boutons. Rien de grave donc, et tout cela apparaît et disparaît dans les premiers jours de la cure.


Et si on limitait son intoxication quotidienne ?


Faire des cures pour aider l'organisme à se débarrasser de ses déchets organiques et xénobiotiques (molécules d'origines étrangères comme les pesticides), c'est super, et ça aide vraiment à se maintenir en super forme. Mais pour optimiser sa vitalité sur la durée, il est aussi possible de limiter son intoxication quotidienne malgré notre surexposition aux produits chimiques. Voici quelques pistes :

  • Privilégiez la consommation d'aliments bio ou raisonnés, locaux et de saison. Il serait illusoire de penser qu'ils sont totalement exempts de pesticides, mais ils en contiennent assurément moins que des produits cueillis avant maturité à l'autre bout du monde, qu'il aura fallu traiter pour le transport.

  • Faites attention à ce que vous appliquez sur votre peau : crème, sérum, maquillage, shampooing, lessive, ... privilégiez les compositions simples, sans une multitude de produits chimiques (j'utilise les applis Yuka et QuelProduit pour me donner une idée). La peau n'est pas imperméable et laisse passer les composants chimiques présents dans ces produits.

  • Appliquez la même simplicité aux produits que vous utilisez chez vous (produits ménagers, parfums d'intérieur, ...) car eux aussi constituent une source de polluants pour l'organisme, comme pour la planète.

  • Prenez rendez-vous avec votre naturopathe préféré.e qui est tout à fait qualifié.e pour vous aider à passer entre les mailles des toxiques du quotidien !

 

Partagez cet article si vous pensez qu'il peut aider vos proches


Ces informations n’ont aucune visée médicale et sont simplement destinées au mieux-être.

Ce n'est pas parce qu'un complément alimentaire est dit "naturel" qu'il est inoffensif, il existe des contre-indications, prenez l'attache de votre naturopathe et lisez bien les précautions d'emploi.







Comentários


bottom of page